Chapitre 9

Pouvoir dominant implicite

Un élément extrêmement important dans une négociation, surtout menée de manière classique et surtout si elle stagne au niveau du concret, est l’impact personnel. Attention, je ne parle pas ici d’imposer sa volonté à l’autre partie ! Si les différences de positions concrètes déclenchent une bataille de volontés, on ne débouchera que sur la destruction de la relation.

Là, il s’agit de votre positionnement par rapport au pouvoir dominant implicite du  « mâle alpha », s’exerçant, par nos programmes ancestraux, dans le groupe de mammifères que nous formons.  Un grand tabou de notre société et un secret de polichinelle (l’un des mieux gardés). On l’appelle le positionnement grégaire. [1]

L’humanité depuis toujours a développé cet art du pouvoir d’influence ou du pouvoir de manipulation plus ou mois avéré, permettant d’extirper sans douleur de l’interlocuteur, l’acceptation du point de vue du dominant et la soumission à sa position.

La force de cette domination sera évidement d’autant plus puissante qu’elle sera discrète et inconsciente – cela pour les deux parties… ou tout au moins pour la partie dominée. Et encore…

Deux approches d’influence permettant de modifier son positionnement grégaire se distinguent :

(…)
Rappelez-vous la scène culte de L’itinéraire d’un enfant gâté de Claude Lelouch qui se joue entre Jean-Paul Belmondo et Richard Anconina dans laquelle Sam Lion explique au « Petit » de ne jamais s’étonner de ce que les gens lui disent… Regardez cette scène sur Youtube (vous avez le lien en bas de page)[2]. Elle est au cœur de ce dont je vous parle.

(…)

 

Et d’ailleurs, dans la même scène,  savoir dire « Bonjour »…, « convenablement »…, vous l’avez compris, n’est rien d’autre que la manière d’affirmer qui on est. « Convenablement » veut, bien sûr, dire qu’on est un lion, un roi, celui qui a le pouvoir sur l’autre. D’ailleurs tout ce film, ne parle que de ce sujet là. Si vous êtes touché par ce dernier passage, ce film est à revoir absolument en entier !

Et effectivement très peu de personnes ont conscience que c’est un état d’hypnose, et moins nombreux encore sont ceux qui savent reconnaître qu’ils s’y trouvent à un moment donné.

(…)

 

À quoi cette information peut nous servir au sein de la procédure du Consensus Sans Compromis ?

À savoir dans quelle position vous vous trouvez face à votre interlocuteur. S’il vous domine, je veux dire si votre inconscient lui est spontanément soumis, vous aurez tout le mal du monde à aboutir à quoi que ce soit d’autre que ce que votre interlocuteur  décidera.

(…)

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Réinitialiser le mot de passe

Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.