Température à la maison

Choix de la température idéale à la maison satisfaisant le couple de Sabrina et Yannick

Voici un exemple de négociation terminée, portant sur le choix de la température idéale à la maison. A la négociation vont participer : Partie A (Sabrina), Partie B (Yannick) et L’Animateur :

Phase 1 – Situation concrète

L’Animateur (1) :
Quelle est la situation ? 

Partie A (Sabrina) :
J’adore dormir avec une température modérée de 18-19°C au maximum, alors que Yannick la met toujours à 22°C. 

Partie B (Yannick) :
Pour moi c’est le contraire. Si je n’ai pas mes 22°C je deviens malade, enrhumé, etc.  Et puis elle change la température sans m’en parler.

L’Animateur (1) :
En quoi concrètement cette situation est-elle un problème?

Partie A (Sabrina) :
Au-delà de 18-19°C, ma bouche se dessèche et je me réveille avec un mal de tête. Cette chaleur m’est insupportable. La température basse est le fondement de la bonne santé future de notre fille.

Partie B (Yannick) :
Je deviens malade, enrhumé, etc.
C’est insupportable. Je crains pour ma santé et pour la santé de ma fille. Et puis je ne me sens pas respecté, elle change la température sans m’en parler
. Je me réveille le matin frigorifié. Je deviens furieux. Cette température insuffisante était la raison des rhumes et des otites à répétition que la petite subit… 

L’Animateur (1) :
Si j’ai bien compris vous avez tous les deux des arguments très importants concernant votre fille. À part ça, Sabrina, pour toi, la température maximale c’est 18-19°C, car au-delà, ta bouche se dessèche et tu te réveilles avec un mal de tête. C’est ça?

Partie A (Sabrina) :
Oui.

L’Animateur (1) :
Yannick, tu as bien entendu cela ?

Partie B (Yannick) :
Oui, je l’entends bien.

L’Animateur (1) :
Pour toi Yannick, c’est 22°C car sinon tu deviens malade, enrhumé ! Et puis tu ne te sens pas respecté quand on change la température sans t’en parler. Donc, il faut au moins te prévenir.

Partie B (Yannick) :
Oui, exactement.

L’Animateur (1) :
Sabrina, toi aussi tu as vraiment entendu ce qui pour Yannick est indispensable.

Partie A (Sabrina) :
Oui, je l’ai entendu moi aussi.

En reformulant ainsi, je les éloigne des arguments qui alimentent leur rapport de force, c’est-à-dire de l’impact de la situation sur leur fille. Tout en reconnaissant leur importance, ils passent au second plan, par rapport aux arguments que je répète.

Phase 2 – Les critères et leur hiérarchie

L’Animateur (2) :
Dis, Yannick, en quoi le maintien de la température à 22°C est important pour toi, qu’est-ce que cela t’apporte?

Partie A (Yannick) :
Je te l’ai déjà dit, je deviens malade, enrhumé ! Et puis je ne me sens pas respecté quand elle change la température sans m’en parler.

L’Animateur (2) :
Non, non, Yannick, je ne te demande plus en quoi c’est un problème pour toi. Je l’ai vraiment bien enregistré. Tu sais, là, j’aimerais plutôt te demander ce que cette température t’apporte de positif, qui t’importe et qui te fait du bien.

Partie A (Yannick) :
OK. Je comprends mieux. Ça me donne du confort , une impression de me sentir protégé et soigné.

Partie A (Sabrina) :
Ah ! Tu vois ? Bien. Je l’entends. Et pour moi ce n’est pas pareil, à la température qui est bonne pour moi, à mes 18°C, je me sens aussi rassurée, comme chez moi dans l’enfance, et…  tu vois, là c’est exactement comme pour toi, je me sens protégée.

Partie B (Yannick) :
Tu vois, tu as aussi besoin de cela.

Partie A (Sabrina) :
Oui, tout à fait.

Voilà la situation :

Yannick

Sabrina

Critères communs (A) :
être protégé

Critères différents (A):
être soigné
confort

Critères communs (B) :
être protégé

Critères différents (B):
comme chez moi dans l’enfance
fraîcheur

22°C

18°C

Ce n’est pas suffisant, il faut encore poser toutes les questions nécessaires pour trouver plus de critères impliqués dans cette situation, notamment les critères intermédiaires.

L’Animateur (2):
Dis Yannick, qu’est- ce qui se passe à la température de 22°C pour que tu ressentes un tel « confort ».

Partie A (Yannick) :
Tu sais je me sens comme protégé.

Remarquez que malgré la pertinence de la question de Sabrina la réponse de Yannick repart vers le critère du dessus et a du mal à descendre. C’est probablement parce que le critère d’« être protégé » doit être bien important dans l’esprit de Yannick. Dans une telle situation, pour obtenir quand même la réponse du niveau logique inférieur, vous devez intégrer dans votre question les critères qui ne doivent pas se trouver dans la réponse, autrement dit vous bouchez toutes les pistes où vous ne voulez pas qu’il aille.

L’Animateur (2):
Dis Yannick, qu’est ce qui se passe à la température de 22°C, pour que tu ressentes le confort dans lequel tu te sens comme tu l’a dis « protégé » ?

Partie A (Yannick) :
En fait je ressens une sensation de chaleur agréable qui fait que je me sens bien.

On note :

Yannick

Sabrina

Critères communs (A) :
être protégé

Critères différents (A):
être soigné
confort
sensation de chaleur agréable 

Critères communs (B) :
être protégé

Critères différents (B):
comme chez moi dans l’enfance
fraîcheur

22°C

18°C

Vous savez à cet instant qu’il suffit de trouver une solution qui, tout en préservant la « fraîcheur » chère à Sabrina, donnera à Yannick la « sensation de chaleur agréable » pour que le tour soit joué. Passons à l’accord de coopération.

Phase 3 – L’accord de cooperation

Partie 1 sur la base de critères communs

Comme la situation n’est pas tendue et puisqu’ils se sont déjà rendu compte que finalement ils cherchent la même chose, pour ne pas alourdir la discussion, nous allons sauter cette étape.

Partie 2 sur la base de critères différents

 L’Animateur (3B – partie 2):
Yannick, si Sabrina invente une solution satisfaisante pour elle, qui lui donne sa « fraîcheur », et qui en même temps te donnera la « sensation d’une chaleur agréable » exactement comme tu en as besoin pour te sentir bien, la laisseras-tu la mettre en place ?

Partie B (Yannick) :
Je ne vois pas comment elle ferait, mais oui. Si j’ai l’impression d’une chaleur agréable autour de moi et si je me sens bien dedans, on pourra faire tout ce qu’on veut. D’ailleurs, je pourrais dire à mon tour : Sabrina, si j’invente une solution satisfaisante pour moi, qui me donne ma « sensation d’une chaleur agréable », et qui en même temps te donnera de la « fraîcheur » exactement comme tu en as besoin pour te sentir bien, me laisseras-tu la mettre en place ?

Partie A (Sabrina) :
Mais, oui ! On peut se mettre à chercher cette solution tous les deux chacun de son côté ou ensemble si tu veux !

L’accord de coopération et le rapprochement qui en résulte est obtenu. Nous pouvons passer à la phase suivante.

Phase 4 – La somme des critères

Partie B (Yannick) :
Donc, pour résumer, on cherche une solution qui donne la sensation de « fraîcheur » à 22°C ou bien une solution qui donne une « sensation d’une chaleur agréable » à 18°C ?

L’Animateur (4):
Oui, Yannick c’est tout à fait ça. 

Comme vous le voyez ici, la somme des critères ne sera pas indispensable à produire, car ils on déjà trouvé ceux parmi les critères qui jouent le rôle essentiel dans la solution.

Phase 5 – La solution consensuelle

Nous pouvons utiliser comme d’habitude, en petit comité, la Recherche synergique de solution, (le Brainstorming est adapté à un groupe et le Channeling à un travail individuel). Je propose de lancer cette recherche par le channeling puis, si nécessaire, reprendre les résultats obtenus grâce à lui par la Recherche synergique de solution  (ce dernier quoi ? le premier quoi ?). Lançons l’injonction suivante :

L’Animateur  (5):
Trouvons une solution qui donne la sensation de « fraîcheur » à 22°C, ou bien une solution qui donne une « sensation d’une chaleur agréable » à 18°C :

La première proposition de solution :
Installer dans leur nouvelle maison le chauffage par le sol de basse température qui garantit une impression de chaleur équivalant à 22°C avec une température de l’air ne dépassant pas les 18°C. Un peu comme sur une terrasse ensoleillée d’un resto d’une station de ski, l’hiver.

L’Animateur (5):
Etes-vous entièrement d’accord avec cette proposition ?

Partie A (Sabrina) :
Oui bonne idée !

L’Animateur (5):
Êtes vous d’accord, Monsieur ?

Partie B (Yannick) :
Oui.  Tout à fait.

Notre procédure s’arrête là.

L’Animateur :
Merci à Sabrina . Merci Yannick.

Merci Monsieur l’Animateur  🙂 

 

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Réinitialiser le mot de passe

Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.